Se le dire enfin
  • Éditeur québécois

Et s’il suffisait d’une lettre pour que le passé nous rattrape et que le cours de notre vie bifurque?
De retour de vacances, sur le parvis d’une gare, Édouard – la cinquantaine, marié, malheureux, perdu, éteint – laisse derrière lui sa femme et sa valise. Avec ce départ sans préméditation, il déserte sa propre vie. Une vieille romancière anglaise, Suzann, en est le déclic, et la forêt de Brocéliande, où elle l’emmène chercher des réponses, en est le refuge. Quels sont les pouvoirs de cette femme qui, en une phrase, lui a donné la force de s’évader alors qu’il se sentait prisonnier depuis des années ?
Là, dans une chambre d’hôtes environnée d’arbres centenaires, encore abasourdi par son geste insensé, il va rencontrer Gaëlle la douce, son fils Gauvain, enfermé dans le silence d’un terrible secret, Raymond et ses mots anciens, Adèle, jeune femme aussi mystérieuse qu’une légende... et Platon, un chat philosophe. Qui sont ces êtres curieux et attachants? Et lui, qui est-il vraiment?
S’il cherche dans cette nature puissante les raisons de son départ, il va surtout y retrouver sa raison d’être.